+ 689 40 425 600 / +689 87 305 303

Secours en entreprise

09/12/2019

Secours en entreprise

Sauveteur secouriste du travail, une formation destinée à porter secours mais également jugée indispensable pour la prévention des risques en entreprise. Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de formation aux premiers secours ?
 

Que doit prévoir l’employeur en matière de secours d’urgence ?

Tout employeur a l’obligation de mettre en place dans son entreprise, des moyens de secours adaptés, dans l’objectif de prendre en charge le plus rapidement possible, un salarié qui serait victime d’un accident du travail (AT), d’une détresse médicale ou d’un état pathologique.

L’organisation des premiers secours repose sur :

  - la mise à disposition de moyens humains à travers la formation de personnels aux gestes et secours d’urgence,

  - l’établissement de consignes écrites, portées à la connaissance des salariés décrivant la conduite à tenir en cas d’urgence ou  d’accident,

  - un dispositif d’alerte efficace et la mise à disposition de matériels de premiers secours adaptés.

La formation de salariés aux secours d’urgence n’est donc qu’une des composantes du dispositif d’organisation des secours.

 

Quels sont les dispositifs de formation aux premiers secours ?

Il existe une multitude de dispositifs de formation aux secours d’urgence dont l’adaptation, pour dispenser les premiers soins, est à apprécier par l’employeur. Citons, par exemple :

  - L'unité d'enseignement Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) a pour objectif de faire acquérir à toute personne la connaissance des gestes élémentaires de secours. 

  - L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) exclusivement réservée aux  personnels travaillant dans des établissements de santé ou dans des structures médico-sociales.

  - La sensibilisation aux « Gestes qui sauvent » (GQS), dont l’objectif est de permettre au plus grand nombre de citoyens de devenir le premier maillon de la chaîne des secours par l'apprentissage des gestes essentiels du secours d’urgence.

 

Pour autant, toutes ces formations n’intègrent pas la dimension professionnelle et la connaissance des risques effectivement présents dans l’entreprise. C’est pourquoi, la CPS recommande la formation au sauvetage –secourisme du travail (SST), formation susceptible de s’inscrire en cohérence réelle avec la démarche de prévention des risques et d’organisation des secours déployée par l’employeur dans son établissement.

Cette formation au sauvetage secourisme du travail (SST) est sanctionnée par la délivrance d’un certificat de SST et est assurée par des formateurs certifiés selon un programme défini dans des documents et référentiels techniques et pédagogiques mis en ligne sur le site internet de l’INRS.

 

En quoi la présence de salariés formés au sauvetage secourisme du travail (SST) est utile à la prévention des risques professionnels ?

Si les différentes formations et compétences de secouriste sont reconnues, au sens du Code du travail, pour porter secours en cas d’accident au sein de l’entreprise, il apparait que la formation de SST est spécialement axée sur le monde du travail. En effet, celle-ci a pour double objectif de maîtriser la conduite à tenir en cas d’accident et les gestes de premier secours et de participer, en même temps, à la mise en œuvre d’actions de prévention. La formation de SST a pour vocation de s’insérer dans la démarche plus globale de prévention des risques professionnels qui doit être mise en œuvre en entreprise. Le salarié formé SST, est considéré comme un acteur de prévention dans son entreprise, au-delà de son rôle de secouriste. C’est pourquoi cette formation de SST est privilégiée et recommandée par la Branche Assurance maladie/Risques professionnels.

 

Retour d’expérience sur les formations SST : (Etude réalisée en 2018 par l’INRS en France)

 

Suite à la formation, près d’un salarié SST sur deux a porté secours dans son entreprise.

Si la principale motivation des salariés (90 %) est d’être capable de secourir une victime d’accident ou de malaise quels que soient le lieu ou les circonstances, 60 % d’entre eux déclarent faire cette formation pour pouvoir intervenir en cas d’accident sur leur lieu de travail. Près de la moitié des salariés formés déclarent avoir pu apporter leur aide dans le cadre de leur entreprise lors d’une situation nécessitant de porter secours. Dans ce cas, la formation a été jugée utile par 98 % d’entre eux.

 

Près de la moitié des salariés formés ont fait des propositions en matière de prévention des risques professionnels.

« Cette formation sur 2 jours permet aux stagiaires de devenir des secouristes dans l’entreprise mais aussi des acteurs en prévention des risques professionnels. C’est l’une des premières portes d’entrée pour sensibiliser les salariés aux risques potentiels ou déjà présents sur leur lieu de travail. » résume Philippe Claudel, responsable du dispositif SST au département Formation de l’INRS.

 

L’étude montre en effet que près de la moitié des salariés interrogés (43 %) sont allés jusqu’à proposer des actions de prévention concernant leur situation de travail et que 40 % d’entre eux ont été sollicités par leur entreprise pour identifier des situations dangereuses (avec une différence significative entre les secteurs d’activité : 47 % dans l’industrie, 41 % dans le BTP et 34 % dans le commerce).

 

50 % des entreprises souhaiteraient renforcer la compétence « Prévention »

Considérant la double compétence dispensée lors de cette formation « porter secours et participer à la prévention des risques professionnels », 50 % des entreprises déclarent que la partie consacrée à la « prévention » devrait être renforcée.

 

« Globalement, l’étude met en lumière qu’à l’issue de cette formation, salariés et entreprises sont plus conscients des risques professionnels. Cette tendance est encore plus forte dans les plus petites entreprises où les accidents sont statistiquement moins fréquents et où la prévention des risques professionnels est plus utilisée que le secourisme.  » conclut Gérard Moutche, responsable du département Formation à l’INRS.

 

Dans les TPE, les salariés formés sont donc des ressources importantes pour identifier les risques professionnels et proposer des actions d’amélioration.

 

CONFORM HSCT propose des formations pour devenir formateur SST :

https://zupimages.net/up/19/50/77l5.png